Blog ACQS
Être rappelé
4.53 / 5 sur 49 avis
Accueil > Actualités > Blog ACQS > Le déficit foncier : qu’est-ce que c’est ?

Le déficit foncier : qu’est-ce que c’est ?

Lors d’un investissement locatif, vous pouvez recevoir un coup de pouce fiscal dans le cas où vos charges sont supérieures à vos recettes : c’est le déficit foncier. Vous pourrez alors déduire ce déficit foncier de votre impôt ! On vous explique tout dans cet article.

 

Qu’est-ce que le déficit foncier ?

Le déficit foncier arrive quand le montant des charges que vous déduisez est supérieur à vos revenus fonciers. Cela arrive lorsque vous proposez un logement non meublé à la location, vous pouvez déduire vos charges du revenu foncier lorsque vous êtes au régime d’imposition au réel.

Le déficit foncier généré peut alors vous permettre de diminuer le montant de votre impôt sur le revenu en le déduisant de votre revenu global.

 

La déduction de ce déficit foncier est-elle plafonnée ?

Oui, ce déficit foncier est plafonné.

Chaque année, vous pouvez déduire jusqu’à 10 700€ de déficit foncier de vos revenus.

Néanmoins, l’excédent de déficit foncier peut ensuite être reporté et déduit durant 6 ans de l’ensemble de vos revenus et de 10 ans de vos revenus fonciers.

 

Revenus fonciers : quelles charges pouvez-vous déduire ?

Les charges suivantes peuvent être déduites de vos revenus fonciers :

  • Les impôts non récupérables liés au logement en question comme par exemple la taxe foncière
  • Les intérêts et les frais d’emprunt (déductibles de votre seul revenu foncier et non de votre revenu global)
  • Les primes d’assurance
  • Les provisions pour charge dans le cadre d’une copropriété
  • Les frais de gestion et d’administration du bien comme la rémunération d’un concierge, les frais d’agence immobilière ou d’un syndic de copropriété
  • Les dépenses de réparation et d’entretien
  • Les charges locatives
  • L’indemnité d’éviction ou de relogement d’un locataire

Vous ne pouvez en revanche pas déduire les travaux de construction, de reconstruction ou d’agrandissement de votre revenu foncier.

 

Déclarer les charges déductibles de vos revenus fonciers : comment ça marche ?

Les charges déductibles que nous venons de citer précédemment sont à renseigner lors de votre déclaration des revenus fonciers

Bon à savoir : Gardez toutes les pièces justificatives en cas de demande de l’administration fiscale !

 

En savoir plus : Tout savoir sur le déficit foncier | economie.gouv.fr

Source : Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance