Blog ACQS
Être rappelé
4.53 / 5 sur 49 avis
Accueil > Actualités > Blog ACQS > Focus sur la médecine du travail

Focus sur la médecine du travail

Photo de Tima Miroshnichenko – Pexels

 

La médecine du travail est une structure indissociable du monde des entreprises. Aujourd’hui, nous faisons le focus sur la médecine du travail. Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ? On vous dit tout dans cet article !

 

Qu’est-ce que la médecine du travail ?

Les services de prévention et de santé au travail (SPST) ont la mission d’éviter toute atteinte à la santé du salarié du fait de son travail. En France, la médecine du travail est organisée par les employeurs et doit bénéficier à tous les salariés quel que soit leur statut, la taille et la nature de l’entreprise. La médecine du travail est placée sous le contrôle des services du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale et sous la surveillance des représentants du personnel.

Le médecin du travail est indépendant et a un rôle exclusivement préventif. Son action vise à supprimer les facteurs de risque, surveiller la santé du travailleur en fonction de son âge et de son milieu de travail ainsi que de minimiser les conséquences du travail sur la santé.

Dans les faits, le médecin du travail ou un infirmier collaborateur rencontre le salarié plusieurs fois au cours de son parcours professionnels. Ces rencontres sont réalisées lorsque le salarié prend ses fonctions (visite obligatoire sauf si le salarié entrant a déjà réalisé une visite au cours des 5 dernières années) puis tous les 5 ans.

Le médecin du travail a également pour mission de conseiller les employeurs dans le but d’améliorer les conditions de travail et de diminuer les risques professionnels.

 

A savoir : Les visites médicales sont effectuées sur le temps de travail et n’engendrent pas de retenue de salaire. Aussi, tous les frais occasionnés par cette visite (notamment les frais de transport) sont pris en charge par l’employeur.

 

La médecine du travail, pour qui ?

La médecine du travail concerne les employés travaillant dans :

  • Une entreprise privée
  • Un établissement public à caractère administratif employant du personnel de droit privé
  • Un établissement public industriel et commercial

 

Les visites médicales des salariés
Visite d’information et de prévention

La visite d’information et de prévention, que nous connaissons mieux sous le nom de visite d’embauche, permet :

  • D’interroger le salarié sur son état de santé
  • De l’informer des risques potentiels liés à son travail
  • D’identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent de l’orienter vers le médecin du travail
  • De le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en œuvre dans le cadre de son travail
  • De l’informer des conditions de suivi de son état de santé et de son droit à demander une visite avec le médecin du travail à tout moment.

Cette visite est à réaliser avant les premiers mois qui suivent l’embauche du salarié. A son issue, le médecin du travail peut alors déclarer si le salarié est apte ou inapte (partiellement ou totalement) au travail

La visite de reprise

Cette visite est réalisée lorsqu’un salarié est de retour au travail suite à :

  • Un arrêt pour cause de maladie professionnelle
  • Un arrêt pour cause de maladie ou d’accident du travail lorsque cet arrêt a duré 30 jours minimum
  • Un congé maternité

Cette visite a pour objectif de s’assurer que le salarié de retour est apte à reprendre son poste ou s’il est nécessaire de proposer des aménagements ou un reclassement vers un autre poste. Elle doit avoir lieu dans les 8 jours suivant la reprise du travail par le salarié.

Les autres visites médicales

Comme évoqué précédemment, une visite médicale doit être réalisée tous les 5 ans. Cette durée est fixée à 3 ans pour les travailleurs handicapés, les travailleurs titulaires d’une pension d’invalidité et les travailleurs de nuit dont les horaires ont une conséquence sérieuse sur la santé.

 

Plus d’infos : Tout savoir sur la médecine du travail | economie.gouv.fr

Source : Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance